vendredi 10 mai 2019

Malgré nous... de Claire Norton


4ème de Couverture :


1988. Après avoir survécu à un terrible incendie en colonie de vacances, Théo, Maxime et Julien, 13 ans, se jurent une amitié indéfectible. 
Le premier juin 2009, le vol Rio-Paris s'écrase dans l'Atlantique. Parmi les passagers, Marine, l'épouse de Théo et la mère de leur fille Julie. Malgré la présence fidèle de Maxime et Julien, le jeune père de famille s'effondre. 
Très vite pourtant, des éléments troublants laissent planer un doute autour de la disparition de Marine. La jeune femme ne serait peut être pas montée à bord de l'avion. Est-elle toujours vivante ? Pourquoi Théo reste-t-il sans nouvelles ? Faut-il toujours faire confiance à ceux que l'on aime ?


Mon Avis : 


Etre attirée juste par la couverture d'un roman et ressortir de cette lecture totalement chamboulée et émue.

Tout d'abord on découvre l'amitié hors norme qui lie Théo, Maxime et Julien dès les premières pages.
On ne prend cependant pas immédiatement toute la gigantesque place que va prendre ce lien dans la vie des 3 garçons au fil des années.

Ils resteront à jamais unis et leur amitié va être mise à rude épreuve lorsque la femme de Théo, Marine, disparaît dans le crash du vol Rio-Paris.
Le désarroi de Théo et l'impuissance de ses deux amis m'ont bouleversées. J'ai souvent parcouru ces pages les larmes aux yeux.
Le dévouement de Maxime et Julien pour Théo est à la fois hors du commun, émouvant, impressionnant et merveilleux.
Une véritable ode à l'amitié sous toutes ses formes.

Claire Norton a une écriture simple et efficace ce qui permet de ressentir au plus profond de son être une multitude d'émotions toutes plus fortes les unes que les autres.
Les innombrables rebondissements sont tellement imprévisibles qu'ils apportent une certaine tension et donne un rythme effréné à ce récit dont je n'ai pas vu venir le dénouement.

Une histoire dramatique qui vous prend aux tripes tant les émotions vécues sont douloureuses.

Ce livre est juste magnifique, beau, fort et émouvant et je dois avouer que c'est un véritable coup de cœur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire