dimanche 11 mars 2018

Dark Soul de Angie L. Deryckère



4ème de Couverture :

Jessica étudie les lettres à la Faculté de Paris. Belle, charmante et studieuse, elle décline toutes les invitations aux fêtes d’étudiants qui se présentent à elle. Sauf une à laquelle sa meilleure amie Lucie la persuade d'aller ; Jessy accepte alors de la rejoindre chez Claudia pour tenter d’approcher le garçon qui lui plaît.

Cependant, elle n’ira jamais à la fête.

On l’attend, caché derrière des bosquets.

Ils sont trois. Trois hommes qui feront d’elle un objet sexuel.

Son besoin de lever le pied va l’envoyer dans l’horreur où le pire des cauchemars l’attend.

Dans ce huit clos des plus étouffants, Jessica saura-t-elle se sortir des ténèbres ?

Mon Avis :

Une dark romance qui n'est habituellement pas le style de livre que je lis mais je me suis littéralement laissée prendre dans les filets de l'auteure.

Un huit clos dont l'héroïne ne ressortira pas indemne mais moi non plus je dois le dire.

Jessica cette jeune étudiante en lettre va se faire enlever et devenir l'objet sexuel de ses 3 bourreaux, William, Sofian et Marc.

Elle, qui bien qu'encore vierge, va devoir être une "bonne petite, douce et docile" et faire tout ce que les esprits vicieux et pervers des 3 hommes peuvent imaginer.

Jessica va ainsi pendant des jours, des semaines subir les assauts répétés de ses bourreaux mais aussi apprendre à mieux les cernés et finira par se rapprocher du "cerveau" de cette aventure malsaine et comprendre la raison qui l'ont poussé à agir ainsi.

Je ne vous fournirai pas plus de détails mais je dois immédiatement indiquer que ce roman n'est bien évidemment pas à mettre entre toutes les mains et les âmes sensibles doivent s'abstenir.

J'ai été néanmoins totalement aspirée par cette histoire et Angie L. Deryckère confirme ici son talent dans un domaine où on ne l'attendait pas du tout. Une romance très très noire et des détails qui font froid dans le dos.
Mais une fois la dernière page tournée, on pose le roman et on a du mal à prendre du recul tellement les émotions ressenties sont immenses, intenses et la toute dernière ligne ....... Alors là, j'en suis restée pétrifiée je dois admettre. Mais après quelques instants de réflexion, j'ai fini par comprendre qu'il y a une infime barrière entre victime et bourreau.

Une lecture bouleversante, prenante, terrifiante parfois mais que j'ai lu d'une seule traite car je devais connaitre la fin. C'était impossible pour moi de fermer ce livre sans avoir le dénouement.

Angie L. Deryckère a su "manipuler" les mots avec une telle intensité qu'il est impossible de ne pas être "chamboulé" en refermant cette histoire.

Cette histoire mérite d'être lue mais âmes sensibles priées de s'abstenir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire