vendredi 12 octobre 2018

A cran, à crocs - Tome 4 : Le créateur du V de K. Aisling



4ème de Couverture :

C’est un cauchemar ! Je veux en sortir ! Par pitié qu’on me réveille !
Cette envie irrépressible de sang, ce désir de le faire couler et de m’en abreuver est si fort que je crains de ne pouvoir y résister. Quelle décision prendre ? Je suis un danger pour ceux que j’aime, toutefois, il m’est si difficile de me séparer d’Aston...
Puis une autre question se pose... Que suis-je devenue ? Un monstre ! Que m’a fait le créateur des frères Vaeron et quel est son objectif ? Nul ne le sait, mais je vais tout faire pour l’apprendre et apporter mon aide... avant mon départ !


Mon Avis :

K. Aisling ne nous épargne pas pour cette dernière aventure et encore moins ses héros et notamment Lyra qui va devoir être plus forte que jamais pour affronter toutes les épreuves qui l'attendent.

Nous retrouvons donc Lyra qui a du mal à accepter sa nouvelle condition et surtout ne sait pas trop ce qu'elle est devenue mais elle sent qu'elle est une menace pour ceux qu'elle aime.

Elle va faire la connaissance du créateur de Aston et Vincent.... et quelle rencontre. Elle va vite découvrir que cet homme n'a qu'une seule idée en tête .. Récupérer ses "fils" coûte que coûte.

Cette histoire est toujours aussi addictive mais cet épisode ô combien plus difficile que ses prédécesseurs car la souffrance est omniprésente de la première à la dernière ligne.

Son intrigue va doucement monter en puissance pour un final ... OMG... mais cette fin m'a fait vivre le pire. Je n'ai rien vu venir et mon petit cœur n'a pas survécu.... les larmes se sont mises à couler inévitablement. 

Le Créateur du V est un ultime opus extrêmement riche en émotions qui ne m'a laissé aucun répit. 

L'intégrale de cette saga étant disponible, je vous conseille de vous plonger dans cette aventure.
Vous passerez, tout comme moi j'en suis sûre, un superbe moment de lecture. Cette saga est complètement vertigineuse et vous ne regretterez pas de l'avoir découverte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire