dimanche 12 novembre 2017

Calendar girl - Novembre de Audrey Carlan



4ème de Couverture :

Thanksgiving arrive avec son lot de nouvelles.
Wes a survécu à l'enfer et Mia et lui se sont retrouvés plus amoureux que jamais.
Son nouveau travail à Century Production envoie Mia à New York pour interviewer des stars, ce qui n'est pas compliqué puisqu'elle s'est fait, ces derniers mois, un nombre incroyable d'amis célébres.
Elle contacte Mason Murphy, le joueur de base-ball, et Anton Santiago, le chanteur de hip-hop.
Et enfin, Mia passe un dîner de Tanksgiving en famille, avec tous ceux qu'elle aime, même s'il y a toujours une place vide autour de la table, celle de son père.

Mon Avis :

La fin du voyage avec Mia approche à grand pas et je dois dire que Novembre figurera dans mon top 3 de cette aventure.

J'ai adoré le tournant qu'a pris la nouvelle vie de Mia, qui se laisse désormais bercée par la vie dont elle a toujours rêvé et qu'elle mène désormais entre son homme, sa famille, ses amis et son nouveau travail.

Un mois riche en émotions, en larmes mais aussi et surtout en amour.

L'amour de Wes et Mia. Ils apprennent à se reconstruire l'un et l'autre mais aussi l'un avec l'autre. Ils ne peuvent plus passer plus de 5min éloignés....

L'amour de Mia envers son frère et sa soeur. Ils sont plus que jamais proches les uns des autres.

L'amour de Mia pour son père.

Novembre étant le mois de Thanksgiving, le mois où l'on célèbre ce (ou ceux) pour qui (ou quoi) nous sommes reconnaissants, je ne pouvais qu'être transportée par tant de bonheur et que ce mois-ci se déroule à New-York et nous fasse voyager dans cette magnifique ville. C'est une très bonne manière de commencer à boucler la boucle en douceur.

Voilà un condensé, sans spoil de ce qui vous attend dans cet avant-dernier opus des aventures du Mia Saunders.

Je suis toujours aussi fan et accro de cette saga et attends avec impatience le final.

La plume d'Audrey Carlan est toujours autant captivante, exaltante et addictive. Les scènes de sexes toujours aussi torrides.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire