mardi 4 juin 2019

Monsieur de E. L. James



4ème de Couverture :

LONDRES, 2019. Le séduisant Maxim Trevelyan a toujours mené une vie facile. Riche aristocrate, il n’a jamais travaillé et a rarement dormi seul. Et lorsque la tragédie frappe, son existence est bouleversée. Maxim hérite du titre, de la fortune et des domaines familiaux, avec toutes les responsabilités que cela implique. Un rôle auquel il n’est pas préparé.

Mais son plus grand défi est de lutter contre son irrépressible attirance pour une jeune femme au passé trouble, dénuée de tout, qui vient d’arriver en Angleterre. Fasciné par cette mystérieuse musicienne, aussi discrète que belle, Maxim voit son désir se transformer en amour ; un sentiment qui lui est encore inconnu.

Qui est vraiment Alessia Demachi ? Maxim peut-il la protéger du péril qui la menace ? Et comment réagira-t-elle, lorsqu’elle découvrira que lui aussi cache des secrets ?

Du cœur de Londres aux Cornouailles sauvages en passant par la beauté austère des Balkans, Monsieur est un thriller érotique qui tiendra le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.


Mon Avis :

J'avoue que j'étais impatiente de découvrir ce nouveau roman de l'auteure de la saga "50 nuances".

Maxim Trevelyan se voit "hériter" du titre tant convoité de Lord, suite au décès brutal de son frère aîné. Seulement, il n'y connait rien aux affaires familiales et n'a jamais voulu de ce titre et tout ce qui va avec.

Sa vie de célibataire endurci, passant d'une femme à une autre lui convient très bien jusqu'à ce qu'il rencontre sa nouvelle femme de ménage qui va, et c'est peu dire, totalement bouleverser sa vie. 

Il veut à tout prix savoir qui est Alessia Demachi. D'où vient-elle ? Où vit-elle ? Autant de questions auxquelles Maxim devra trouver des réponses. Mais comment l'aborder sans la faire fuir ?

Maxime va tout faire pour apprivoiser cette jeune femme et lui faire oublier son douloureux passé.

J'ai passé un très bon moment de lecture. 

La plume de l'auteure est toujours aussi fluide et on reconnait bien le style "50 nuances".

Les personnages principaux sont très attachants et on vibre avec eux à chaque coup dur. On aimerait presque leur venir en aide tellement on espère les voir s'en sortir.

E.L. James a tout de même réussi à me faire oublier, le temps d'un nouveau roman, Christian Grey.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire