mardi 20 septembre 2016

Face à la mer de Françoise Bourdin



4ème de Couverture :

Mathieu tient une librairie indépendante au Havre depuis plus de vingt ans. Il a consacré sa vie à son entreprise, ce qui lui a valu un divorce et l'a empêché de voir grandir sa fille, Angélique. 
Passionné par son métier, entouré de collaborateurs qui l'admirent, il réussit pleinement. Mais le succès a un prix, et un jour, c'est le burn-out. Impossible pour Mathieu de pousser la porte de sa librairie. 
Déprimé, apathique, il décide de tout plaquer et de se réfugier à Sainte-Adresse, dans la maison de son vieil ami César qui vient de mourir. 
Alors qu'il n'aspire qu'à la solitude, ses proches s'invitent les uns après les autres. Tess, sa compagne amoureuse mais impuissante à l'aider, son ex-femme, ses quatre frères, qui ne comprennent pas les raisons d'une telle crise. 
Seule Angélique prend la mesure de la situation et, malgré sa jeunesse, décide de veiller sur la librairie et de motiver chaque jour les employés, quitte à négliger ses études. 
Tandis que Mathieu tente de trouver dans son passé l'origine du mal qui l'anéantit, la détermination sans faille d'Angélique pourrait bien l'aider à se reconstruire et à envisager une nouvelle façon d'exercer son métier. Surtout si des dangers surgissent...


Mon Avis :

Je remercie vivement les éditions Belfonds qui m'ont accordé leur confiance en me choisissant comme partenaire. C'est donc en tant que partenaire que j'ai eu le privilège de lire ce roman.

Nous faisons donc la connaissance de Mathieu, dernier d'une fratrie de quatre garçons, qui s'est lancé corps et âme dans sa librairie.
Il est entouré de sa fille Angélique revenue près de lui pour ses études.
Il aime et est aimé par la jolie Tess qui comme lui tient une boutique dans le centre du Havre.
Mais un beau matin, Mathieu est incapable de se rendre au travail. Totalement déprimé, il décide de s'isoler de tout et de tous.
Ses proches tenteront les uns après les autres de lui venir en aide, sans succès .... Seule Angélique qui ne baissera pas les bras, continue de croire qu'il va remonter la pente et réussir à vaincre ce burn-out.

Je me suis laissée emporter par ces personnages totalement attachants et cette histoire sublime.
Mathieu, la quarantaine, a réussi socialement puisque sa librairie cartonne, sa fille Angélique est revenue au Havre et il y a aussi la jolie Tess mais quand la déprime arrive, il est incapable de faire le moindre effort, ni de prendre la moindre décision.
Il est devenue complètement vide à l'intérieur, plus rien ne lui fait envie, ni ne l'intéresse.

Françoise Bourdin nous livre ici un roman dans l'air du temps en évoquant de cette maladie qu'est le burn-out.
A travers le personnage de Mathieu, l'auteure tente d'expliquer aux lecteurs que le burn-out est bel et bien une maladie et qu'il ne faut surtout pas la traiter à légère.
Elle nous démontre aussi qu'avec l'aide des proches et aussi et surtout beaucoup de volonté de la part de la personne qui en souffre, il est possible de s'en sortir et de remonter la pente.
L'écriture fluide et moderne de Françoise Bourdin permet de vivre en totale immersion cette histoire et d'en ressortir quelque peu chamboulé par ces personnages qui ressemblent à Monsieur et Madame tout le monde.

J'ai été plus que touchée par ce roman, ayant été moi-même frappée par cette maladie il y a quelques années. J'ai malheureusement, tout comme Mathieu, vécu ces moments où l'on a envie de rien. Mais aussi, comme il l'a été, j'ai eu la chance d'être entourée de gens précieux qui m'ont aidée à me relever et à m'en sortir, qu'ils soient ici, une nouvelle fois et publiquement, remerciés.

Je ne peux que vous conseiller de vous laisser embarquer par ce magnifique roman qui, j'en suis sûre ne vous laissera pas indifférent.

Un roman qu'il faut vous procurer très vite et à lire et relire sans modération.

1 commentaire:

  1. Il aime et EST aimé ...
    en totalE immersion ...
    d'en ressortir quelque peu chamboulÉ...
    qui m'ont aidéE...
    qu'ils soient ici ... remerciÉS
    Ben ma Katia, t'étais drôlement émue pour en avoir laissé passer autant 😘

    RépondreSupprimer